Le Blog

Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier

Total produits :
 
Continuer

Où trouver ces produits ?

La Bible de l'embauchoir


Tout ce qu'il faut savoir sur les différents types d'embauchoirs, approuvé par des spécialistes.

Introduction


L’embauchoir est sans aucun doute l’accessoire le plus important pour entretenir vos bottes et souliers. Il en existe de nombreuses versions et les conseils ne sont pas toujours pertinents selon les sources. Monsieur Chaussure s’associe donc à des bottiers, fabricants et cordonniers pour rédiger cette bible de l’embauchoir.

Le rôle de l'embauchoir


Lorsque vous portez vos chaussures en cuir ou en daim, vous transpirez. C’est un fait et vous ne pourrez malheureusement pas y palier. Toutes les parties de votre chaussure constituées de peau (cuir, daim, veau velours, nubuck, reptile...) vont alors absorber cette humidité.

En plus de porter vos chaussures, vous marchez. A chaque pas, la chaussure se déforme plus ou moins selon les zones. Certaines matières comme le caoutchouc subissent des déformations «plastiques». Autrement dit, vous ne percevez pas de dégradation. D’autres matières comme le cuir, vont clairement faire apparaitre des marques aux endroits les plus sollicités.

L’association de ces deux effets peut avoir de graves conséquences sur vos chaussures lors du repos après port. Comme un drap que vous laisseriez sécher en bouchon, vous obtiendrez lors de la prochaine utilisation une chaussure marquée par ces déformations et froissée.

En plus d’un bon entretien, nettoyage et hydratation, l’unique moyen de maintenir en forme vos chaussures est de les mettre sur embauchoirs après chaque port. A la différence d’un drap que vous pourriez repasser après coup, le cuir de votre chaussure doit être tendu lors du séchage. C’est à ce moment que l’embauchoir entre en jeu.

Remarque : on parle souvent de l’embauchoir comme un moyen de sécher vos chaussures. Effectivement le soulier ou la botte doivent sécher avant d’être portés une nouvelle fois, mais ce n’est pas le rôle principal de l’embauchoir. Il peut accélérer le séchage si la chaussure n’a pas le temps de sécher seule entre deux ports, mais son premier rôle est le maintien en forme pendant séchage.

Voir les produits

Bien choisir ses embauchoirs


Il existe de nombreux types d’embauchoirs : en bois brut, en bois vernis, en hêtre, en cèdre, en plastique, pointus, fins, double taille... Sachez avant toute chose qu’il n’existe pas un bon embauchoir, mais un embauchoir pour chaque situation.

Voici un tableau récapitulatif des différents effets pour chaque modèle :

Nettoyer
A travers ce tableau, nous souhaitons démontrer qu’en fonction des utilisateurs le bon embauchoir ne sera pas le même.

Exemple :

CAS A
Charles possède 7 paires de souliers en cuir qu’il porte respectivement une fois tous les 7 jours. Passionné, il aime voir ses paires tous les matins, bien cirées sur de beaux embauchoirs. Il choisira alors des embauchoirs hêtre vernis pour leur qualité et finition. Le mauvais pouvoir d’absorption est compensé par le fait que chacune des paires possède au moins 6 jours pour sécher, ce qui est largement suffisant.

CAS B
Paul a quant à lui deux paires de chaussures qu’il porte respectivement un jour sur deux. Loin de son lieu de travail il marche beaucoup et par conséquent transpire un peu plus que la moyenne. Il choisira deux paires d’embauchoirs en cèdre au pouvoir très absorbant pour accélérer le séchage pendant les 24 heures de repos.

Pour le choix du matériau de l’embauchoir nous vous conseillons de le faire en fonction de votre profil et non pas en fonction d’avis commun.

Aujourd’hui, la majorité des embauchoirs proposés possèdent des ressorts au niveau de la largeur et de la longueur.

L’amplitude proposée en largeur est le plus souvent suffisante pour s’adapter à tout type de chaussures. Quant à la longueur de l’embauchoir, il vous suffit de choisir la même pointure que le soulier qui sera monté sur l’embauchoir.

Un embauchoir de bonne taille est un embauchoir qui, une fois en position dans la chaussure, tend suffisament le cuir pour lisser les plis sans que les différentes parties de l’embauchoir soient en contact (ressort compressé au maximum).
Nous vous conseillons vivement lorsque vous faites cet achat en magasin de demander l’essai sur votre chaussure sur place. Lorsqu’il s’agit d’un achat en ligne, informez-vous sur les modalités d’échange.

La mise en place de l'embauchoir


Commencez par insérer l’avant de l’embauchoir dans la chaussure. Lorsque vous avez l’impression d’être au bout sans avoir forcé, pincez à travers la chaussure les deux parties de l’avant de l’embauchoir pour réduire sa largeur. Vous pourrez alors insérer un peu plus l’embauchoir dans la chaussure.

Compressez ensuite les ressorts liant la partie avant et la partie arrière de l’embauchoir, puis insérez l’arrière. De cette manière, l’embauchoir atteint sa longueur minimale et évite d’user le talon à chaque insertion. Enfin, relâchez l’embauchoir dans le soulier en prenant soin de ne pas décoller le talon de l’embauchoir du fond de la chaussure (semelle).

Si vous venez de porter vos chaussures lors d’une journée pluvieuse, nous vous conseillons de laisser reposer vos chaussures sur le flanc avec embauchoirs pendant une petite heure. Cela permettra à la semelle, souvent en cuir, d’évacuer un maximum d'humidité.

Conclusion


Un entretien même basique de vos chaussures passe avant tout par l’utilisation d’embauchoirs. Il vous suffit de choisir les bons et de les utiliser correctement.

Si après lecture de cette notice vous avez encore des questions sur ce sujet, des conseillers vous répondent sous 24 heures via le formulaire contact de MonsieurChaussure.com.

Produits Utilisés