Le Blog

Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier

Total produits :
 
Continuer

Le glaçage


Fiche conseil détaillée pour vous aider à maîtriser la technique du glaçage.

Introduction


Le glaçage est une technique de lustrage toute particulière réservée aux passionnés de la chaussure. Cela ne signifie pas que cet art est interdit aux novices, mais la patience, la persévérance et la qualité du toucher nécessaires pour obtenir un beau glaçage vous portent irrémédiablement au rang de passionné.

Parce qu’un beau glaçage est essentiellement réussi grâce au toucher du glaceur, l’équipe Monsieur Chaussure s’est efforcée de transmettre le plus fidèlement possible les sensations perçues lors d’un glaçage afin de vous donner tous les outils pour transformer vos souliers en oeuvres d’arts.

Fréquence : à chaque cirage.

Etape 1 : Préparer


Parlons de préparation mentale avant tout. Personne ne pourra vous dire en combien de temps vous réussirez à glacer votre paire de chaussures : cela dépend du cuir à glacer, de l’âge de la chaussure, des produits utilisés et de votre expérience du cuir.

Partez du principe que vous n’obtiendrez pas de premiers résultats en moins de 10 minutes et qu’un beau glaçage peut nécessiter plus de 30 minutes à un glaceur averti.

Mettez des embauchoirs en bois dans vos chaussures et tendez-les.

Concernant les produits, nous vous conseillons une pâte de cirage spécialement développée pour les glaçages : la pâte de l’ABBAYE (comme tous nos produits vous pouvez tester cette pâte en magasin avant achat).
Utilisez une pâte de la même couleur que la chaussure. Si votre soulier est patiné de plusieurs teintes, optez pour une pâte incolore ou jaune cire : l'incolore aura tendance à ternir légèrement la patine, alors qu'une pâte jaune ciré accentuera le contraste entre les teintes.

Aussi étonnant soit-il, nous ne vous conseillons pas d’utiliser de chamoisine pour effectuer un glaçage. La chamoisine est un outil excellent pour la mise à nu ou le crémage mais lorsqu’il s’agit de glaçage, le chiffon de premier choix sera un chiffon en coton fin et lisse. Autrement dit un vieux tee-shirt ou un morceau de vieux drap sera parfait !

Munissez-vous aussi d’un petit récipient d’eau tiède.

La chaussure :

Votre chaussure doit être parfaitement cirée avant de démarrer le glaçage. Pour cela nous vous renvoyons à notre leçon de cirage du soulier en cuir.

See Products

Dépoussiérer

Etape 2 : Glacer


Votre paire de chaussures est montée sur embauchoirs et vous avez correctement entouré un chiffon autour de votre index et majeur en supprimant les plis côté paume. Vous garderez cette même prise jusqu'à la fin du glaçage.

Le glaçage consiste à répéter un cycle de deux phases : une première avec pâte et une seconde avec eau. La répétition de ces cycles engendre la cristallisation des particules de cires pour obtenir une surface aussi lisse qu’un miroir.
Vous comprendrez aussi que comme il s’agit d’une cristallisation, autrement dit une solidification, vous ne devez glacer que les parties de la chaussure que ne subissent pas de contrainte/flexion : soit les bouts durs et les contreforts.
Nettoyer
Phase A :

Tapotez une ou deux fois le chiffon sur la pâte de cirage comme si vous jouiez deux croches au piano. C’est en alternant subtilement les matières cirages et eau que votre glaçage sera de qualité. Ne pensez pas accélérer le processus en récupérant plus de pâte en faisant glisser vos doigts sur la pâte.

D’un seul et unique geste, appliquez cette fine couche de cirage sur la zone à glacer puis caressez le cuir de votre chaussure en dérivant de petits cercles sans jamais rester à un endroit précis. Le geste ne doit pas être particulièrement rapide lors des premiers cycles du glaçage. Il s'accélérera au fur et à mesure que les cycles se succéderont.

Prêtez alors très attention à l’évolution du ressenti au niveau du toucher. Vous devez constater au cours de cette phase une évolution de la sensation d’un toucher gras à un toucher de plus en plus sec. Lorsque vous pensez arriver à un état stable de ce toucher sec (et c’est à ce moment qu’intervient votre expérience), passez alors à la seconde phase.

Phase B :

Plongez l’extrémité de votre annulaire (de la main qui tient le chiffon) dans votre récipient d’eau et appliquez une seule et unique goutte d’eau sur la zone à glacer. Immédiatement après, étalez d’un seul geste cette goutte d’eau sur toute la surface à glacer puis caressez le cuir de votre chaussure en décrivant de petits cercles sans jamais rester à un endroit précis. Conservez une vitesse de geste équivalente à celle de la phase A.

Vous constaterez un retour immédiat à une sensation de toucher gras qui se transforme par la suite à nouveau en un toucher sec. Lorsque l’état du toucher vous semble stable vous pouvez alors répéter le cycle.

Nettoyer

Etape 3 : Entretenir


En attendant de cirer à nouveau vos souliers, le glaçage va subir quelques coups, griffures et intempéries.
Pour le raviver il vous suffit d’effectuer la phase B une seule fois jusqu’à ce que le glaçage renaisse.

S’il s’agit simplement d’un peu de poussière et traces d’eau, utilisez une chamoisine neuve ou une brosse pour glaçage et cuirs vernis. N’utilisez jamais de brosse à lustrer classique sur un glaçage.
Cirer ses chaussures en cuir

Etape 4 : Cas particuliers


Le cuir est une matière très complexe et si vous ne savez pas encore identifier tous les types de cuir au toucher ou que les produits utilisés ne sont pas conseillés par Monsieur Chaussure, vous pourriez avoir quelques surprises :

- Les bords du glaçage s’effritent et se détachent de la chaussure comme des petites peaux. Cela signifie que votre glaçage s’est un peu trop étendu vers les zones sollicitées de la chaussure ou que les produits utilisés ne sont pas de bonne qualité.

- Le glaçage fait apparaître au cours du temps des micro-fissures sur l’ensemble du glaçage même en plein centre du bout dur. Il s’agit probablement de produits de mauvaise qualité.

- Le glaçage ne prend pas. Le cuir fait apparaitre des petits points blancs. Votre cuir est mouillé, vous ne pourrez plus rien en faire immédiatement. Laissez sécher une nuit avant de recommencer.

Conclusion


Le glaçage est une technique qui existe depuis longtemps et chacun peut utiliser une variante de cette technique pour arriver à des résultats très surprenants. Nous ne souhaitons pas dans cette leçon imposer une technique universelle.

Nous espérons qu’elle permettra de vous familiariser avec ses techniques de transformation afin d’écrire vous-même votre propre technique de glaçage.
Cirer ses chaussures en cuir

Produits Utilisés