Le Blog

Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier

Total produits :
 
Continuer

La patine


Fiche conseil détaillée pour vous aider à maîtriser la technique de la patine du soulier.

Introduction


La patine du soulier consiste à modifier l’apparence de la chaussure en jouant sur le dessin, les contrastes et les couleurs du cuir. Depuis longtemps réservée aux grandes maisons, cette technique se démocratise grâce au développement de nouveaux produits et à la commercialisation de souliers bruts non teints.

A la différence de nos leçons de cirage que nous conseillons de suivre à la lettre, cette leçon constitue principalement une introduction à la patine du soulier.
Vous constaterez rapidement que les pré-requis pour ce type de réalisation se rapprochent de ceux nécessaires au glaçage du soulier : beaucoup de patience, d’humilité (votre première patine ne sera probablement pas un chef d’oeuvre) et très peu de produit.

Etape 1 : Préparer le plan de travail


Vous allez utiliser des produits solvants dont le rôle est de décaper ou de teindre de façon permanente. Nous vous conseillons fortement de protéger sur une large surface votre plan de travail, d’utiliser un tablier ainsi que des gants.
Préférez une pièce bien aérée et une position de travail assise pour assurer des gestes précis.

Etape 2 : Préparer les teintes


Il n’existe pas encore une teinture pour chaque nuance de couleur. Les principales couleurs disponibles en flacon de teinture prêts à l’emploi sont les couleurs de base (chez Saphir : bleu, rouge, jaune, pourpre) et les couleurs des premiers mélanges (noir, marron, vert, violet…). Pour obtenir d’autres couleurs ou des teintes plus claires, vous devez mélanger plusieurs teintes et jouer avec la concentration d’éclaircissant. Voici un petit rappel :
Nettoyer

Préparez votre teinte de base. Appliquée en premier lieu de façon uniforme sur tout le soulier, elle servira de référence claire pour le contraste de votre patine. Si vous souhaitez une patine prononcée, cherchez une teinte très claire. Dans notre cas nous choisirons un marron orangé.
Préparez ensuite les teintes nécessaires au dessin. Dans le cas de la patine de cette leçon nous choisirons un marron moyen, un marron foncé ainsi qu’un noir.

Aidez-vous de papier Canson et de récipients en verre pour définir vos teintes, mais sachez que chaque cuir rend une couleur différente. Vous devrez dans tous les cas rectifier votre mélange après les premières applications sur le soulier.

Etape 3 : Décaper


Cette étape est sûrement la plus simple mais aussi la plus risquée dans la réalisation d’une patine. En utilisant des produits trop agressifs ou en voulant procéder à un décapage rapide, vous risquez d’altérer le cuir, et ainsi de réduire considérablement la durée de vie de votre soulier.

Nous vous conseillons de procéder par phases de décapages très légers afin d’évaluer au mieux la réaction de votre cuir.

Commencez par une première phase en frottant légèrement votre cuir à l’aide d’un vieux chiffon et de très peu de décapant. Après une période de repos (5 à 10 minutes), vous pourrez évaluer la tenue de la teinture initiale de votre chaussure.
Si la couleur ne s’éclaircit pas, abandonnez et choisissez une autre paire de chaussure (cela est souvent le cas pour les souliers noirs). Certains conseillent des produits comme l'eau de Javel pour éclaircir plus rapidement le cuir. Monsieur Chaussure déconseille vivement l’utilisation de ce type de produits, vous risqueriez de brûler le cuir et de le rendre terne, cassant et sec.
Si la couleur s’éclaircit, continuez à alterner cette même phase de décapage léger avec des temps de séchage. L’objectif est d’atteindre une teinte légèrement plus claire que votre teinte de base.

Dans le cas d’un cuir brut (non teinté), un seul passage de décapant suffira à préparer le cuir.
Cirer ses chaussures en cuir

Etape 4 : Teinte de base


Comme indiqué précédemment, la teinte de base servira de référence claire pour votre patine. Elle doit être uniforme sur toute la chaussure et suffisamment claire pour ne pas limiter les possibilités de nuances de votre dessin.

A l’aide d’un pinceau large et souple prélevez une faible quantité de votre teinture de base, essorez le pinceau sur un chiffon puis appliquez d’un unique geste, d’une extrémité à l’autre de la chaussure, sans à-coup. Ne passez surtout pas deux fois au même endroit. Laissez sécher 10 minutes.
Si la couleur de base vous convient, passez à la suite de la leçon. Si vous souhaitez une teinte plus foncée, repassez une nouvelle couche de la même manière que la première. Répétez l’opération jusqu’à obtention de la teinte souhaitée.

Il est parfois conseillé de protéger la semelle à l’aide de scotch. Nous considérons que cela vous encouragerait à être moins précis dans vos gestes sous prétexte de cette protection. De la patience et des gestes précis suffiront à obtenir une belle base uniforme.

Dans notre cas une seconde couche de marron orangé est passée avec une concentration d’orange un peu plus importante.
Cirer ses chaussures en cuir

Etape 5 : Le dessin


C’est à ce stade de la leçon que nos conseils vont être plus discrets pour laisser place à vos aptitudes artistiques et au bon goût. Tout est permis.

L’unique règle respectée par les bottiers Monsieur Chaussure est de toujours commencer par les teintes claires pour finir par les teintes foncées. Dans notre cas le travail est fait au pinceau en trois étapes en commençant par un marron moyen, puis un marron très foncé et enfin une touche de noir.
N’hésitez pas à utiliser tout type d’outils : éponge, papier journal, chiffon, mains…
Certains d’entre vous testeront le dessin sur papier Canson, mais se rendront très vite compte que le cuir est une matière pleine de surprises et jamais identique d’un soulier à l’autre.

Voici donc notre dernier conseil : soyez patient, procédez par étape, laissez sécher votre soulier entre chaque opération et n’appliquez que peu de teinture à chaque passage. Ainsi votre patine sera plus précise et plus proche de ce que vous souhaitiez.
Cirer ses chaussures en cuir

Etape 6 : Cirage complet


Le cuir a été un peu malmené, il est impératif de clôturer une patine par un entretien complet du soulier. Pour cela, nous vous redirigeons vers la leçon de cirage du soulier en cuir.
Pour garder toute la profondeur de la patine, préférez une crème de cirage incolore et une pâte de cirage jaune ciré.
Cirer ses chaussures en cuir

Conclusion


Cirer ses chaussures en cuir

Produits Utilisés