Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier

Total produits :
 
Continuer

Protéger ses chaussures neuves


Tous nos conseils pour protéger vos chaussures neuves contre les taches ou les accrocs et retarder voir éviter l’usure de certaines parties.

Introduction


Vous venez de vous offrir une nouvelle paire de chaussures et souhaitez faire tout ce qui est possible pour les garder en excellent état le plus longtemps possible.

Dans cette leçon nous allons vous proposer une routine pour vos souliers, sneakers et autres types de chaussures à réaliser juste après l’achat.

L’objectif est de les protéger au maximum contre les taches ou les accrocs et retarder voir éviter l’usure de certaines parties.

Jamais sans embauchoirs


Votre premier objectif est de conserver la forme de vos chaussures. Si vous ne faites rien dès le début, vos chaussures vont progressivement subir l’effet « babouche ». Cela signifie que l’avant va remonter, des plis de marche vont apparaître et le talon va s’affaisser.

Pour éviter cela, vous pouvez utiliser deux accessoires indispensables :

1 - Une paire d’embauchoirs adaptée aux chaussures en cambrure, en forme et en pointure. Nous vous conseillons notre leçon dédiée au choix des embauchoirs pour éviter les erreurs.

2 - Un chausse-pied à utiliser systématiquement. Il doit être fin pour ne pas déformer la chaussure (pas de cuir gainé et autres décorations) et fabriqué dans un matériau suffisamment glissant comme le métal pour ne pas abimer les glissoires (doublure du talon).

Protéger ses chaussures neuves

Faut-il protéger la semelle ?


Pour les semelles gomme/caoutchouc comme les sneakers vous n’avez rien à faire, la semelle est déjà pensée pour s’user correctement, c’est son rôle.

Il en est de même pour le coin caoutchouc (talon). La partie caoutchouc est un consommable que vous pouvez user sans problème en prenant soin de ne pas aller au-delà. Il faudra faire changer cet élément chez votre cordonnier avant d’entamer le talon.

Pour les chaussures semelles cuir nous attaquons un grand débat : patins, pas patins, juste des fers encastrés, patins + fers ?

Pour vous aider dans votre choix de la protection nous vous indiquons les deux uniques raisons qui pourraient vous pousser à garder votre semelle nue :

1 - Le plaisir du contact cuir avec le sol quand vous marchez

2 - La volonté de ne pas dénaturer le montage de votre chaussure avec l’ajout de nouveaux éléments

Toutes les théories comme l’hypothétique modification de la raideur du soulier, le manque de respiration pour la semelle, un éventuel bruit lié aux fers, etc… ne sont pas valables si vous faites appel à de bons cordonniers.

Pour celles et ceux qui souhaitent retarder ou éviter un ressemelage coûteux, il existe 2 niveaux de protection.

Protéger ses chaussures neuves

Les fers encastrés


Le premier niveau de protection est la pose de fers encastrés.

Ils doivent être encastrés dans le prolongement de la semelle pour ne pas faire de bruit quand vous marchez, et doivent être fixés par des vis laiton pour ne pas détériorer la semelle. Evitez les clous qui traversent toute l’épaisseur de la semelle et se retournent à l’intérieur.

L’avant de la semelle étant plus exposée aux coups et aux accrocs cette partie s’use plus vite : le fer permet de renforcer cette zone sensible. Vous userez ainsi la semelle de façon plus uniforme et le ressemelage sera retardé de plusieurs mois.

Protéger ses chaussures neuves

Protection complète (patins + fers)


Le second niveau de protection, que nous recommandons, est la pose de patins + fers encastrés.

Nous rappelons qu’il est inutile de procéder à un « rodage » de la semelle avant la pose de ces protections tant que vous faites appel à de bons cordonniers.

Les fers doivent être encastrés dans le prolongement des patins pour ne pas faire de bruit et les patins doivent être correctement intégrés à la semelle avec une coupe arrondie (l’enture) pour ne pas créer de nouveaux points de flexion.

Prenez soin d’équiper vos chaussures de patins en caoutchouc souple. Eviter les premiers prix qui pourraient modifier la raideur de la semelle.

Cette protection permet d’éviter complètement le ressemelage, opération couteuse qui fragilise le soulier si elle est répétée trop souvent.

Remarque : depuis peu quelques chausseurs proposent des patins déjà intégrés. Ils sont souvent montés avant couture et ne peuvent pas être changés. Ce type de montage ne remplace pas la pose d’une protection complète et s’assimile plus à une semelle gomme nécessitant un ressemelage après usure.

Protéger ses chaussures neuves

Le premier entretien


Une paire de chaussures neuves est rarement entretenue ou imperméabilisée. Sans cette protection votre nouvelle paire peut se tacher rapidement et sera plus sensible aux accrocs.

Notre conseil pour éviter les premiers accidents irréversibles : procéder à un premier entretien de vos chaussures avant même le premier port.

Pour les chaussures en cuir : entretien complet du cuir (voir la leçon) Pour le daim et les sneakers : vous pouvez vous contenter de l’étape protection avec un imperméabilisant.

Cela n’empêchera pas vos chaussures de se salir mais lors du prochain entretien, l’étape nettoyage se fera sans soucis et vous n’aurez pas de tache indélébile.

Protéger ses chaussures neuves

Produits Utilisés

Ils nous font confiance

Les offres de Noël Découvrir

Notre site utilise des cookies pour garantir son bon fonctionnement et optimiser ses performances techniques, personnaliser l'affichage de nos pages ou diffuser et mesurer des publicités pertinentes. Pour obtenir davantage d'informations et/ou pour modifier vos préférences, cliquez sur le bouton « En savoir plus ».

Plus d'informations