Le cirage du soulier en cuir
Baseline leçon Monsieur Chaussure

 

Fréquence : Tous les mois (en considérant que vous alternez sur 3 paires)

Produits : 

Une paire d'embauchoirs
Un décrottoir
Une brosse à lustrer
Une brosse palot
Une brosse trépointe
Un pot de graisse
Un lait nettoyant

Une chamoisine
Une crème de cirage
Une pâte de cirage

 

 

 
 

Etape 1 : Préparer

 

Enlevez les lacets pour ne pas les salir et encrasser les oeillets.

Mettez des embauchoirs en bois dans vos souliers et tendez-les. 

Placez sur la table les produits que vous allez utiliser, soit :

Un décrottoir
Une brosse à lustrer
Une brosse palot
Une brosse trépointe
Un pot de graisse
Un lait nettoyant
Une chamoisine
Une crème de cirage
Une pâte de cirage

 
  

Etape 2 : Dépoussiérer

 

A l’aide de votre décrottoir, brossez énergiquement vos souliers pour ôter tout le surplus de saleté. Insistez bien au niveau du fil poissé.

Le décrottoir sert uniquement à décrotter. (ne pas lustrer avec)

Il est indispensable d’ôter la poussière avant d’entretenir un  soulier afin de ne pas emprisonner la crasse dans le cuir. Cela aura un effet contraire à celui souhaité, qui est de prolonger la vie d’un soulier.

Dépoussiérer

 
 

Etape 3 : Nettoyer

 

Enroulez une chamoisine autour de l’index et du majeur. 

Appliquez le lait nettoyant sur la chamoisine et appliquez le sur le soulier d’un geste circulaire et énergique. 

Pendant cette opération vous allez laver le soulier en ôtant tout le vieux cirage. Insistez bien sur les plis que l’on fait en marchant. Grâce à un geste puissant et dans le sens de la longueur de la chaussure vous pourrez repasser les plis de marche. N’oubliez pas le bord de la semelle (la Lisse) et le talon.

Quand vous pensez avoir ôté tout le vieux cirage, vérifiez le en passant une partie propre de votre chamoise avec un peu de lait nettoyant. Si votre chamoisine reste assez propre, la mise à nu est considérée finie.

La «mise à nue» permettra au soulier de durer plus longtemps et de ne pas se fendiller.

 Nettoyer

 
 

Etape 4 : Nourrir le fil poissé

 

Tapotez votre brosse trépointe dans le pot de graisse et faites-là glisser autour du débordant pour nourrir le fil poissé. Faites bien pénétrer la graisse dans le fil poissé.

Il est très important de réaliser cette étape. Un fil desséché se romprait et provoquerait la désolidarisation Semelle/Tige (dessus du soulier).

Insistez sur le bout avant de la chaussure, partie qui est la plus exposée aux coups.

 Cirer ses chaussures en cuir

 
  

Etape 5 : Nourrir le cuir

 

Enroulez une nouvelle chamoisine propre autour de l’index et du majeur. Faites bien attention à tendre la chamoisine sur vos doigts. S’il reste des plis vous n’obtiendrez aucun résultat.

Appliquez un peu de crème de cirage sur votre chamoisine et appliquez la sur votre soulier. Il est conseillé de prendre une couleur de crème un peu plus foncé que celle du soulier. Une couleur plus claire aura tendance à faire ressortir les plis et les “défauts d’usure”.

Le geste doit être généreux, puissant et circulaire. Toute la crème de cirage appliquée doit rentrer dans le cuir du soulier.

N’oubliez pas la semelle, la languette et le talon et insistez sur les plis de marche. Le mouvement va créer de la chaleur et la chaleur va repasser les plis de marche.

Cette opération vous sert à nourrir et raviver la couleur du cuir. 

Lorsque le cuir est saturé de crème de cirage (n’absorbe plus) laisser reposer le soulier et ôtez l’éventuel surplus à l’aide d’une brosse à lustrer sur le cuir, au niveau des raccords et des coutures.

 Nourrir le cuir

 
  

Etape 6 : Lustrer «imperméabilisation»

 

Tapotez votre brosse palot dans la pâte de cirage et appliquez la sur votre soulier. Sur un soulier noir on peut utiliser de la pâte bleu marine pour obtenir un noir très profond ou du bordeaux sur un soulier marron pour des reflets bordeaux. Si votre soulier est patiné de plusieurs teintes, optez pour une pâte incolore ou jaune ciré : l'incolore aura tendance à ternir légèrement la patine, alors qu'une pâte jaune ciré accentuera le contraste entre les teintes.

Il est important d’utiliser le palot, cela permet de bien répartir la pâte de cirage dans les parties les moins accessibles. La pâte de cirage n’a pas besoin de «pénétrer en profondeur», il n’apporte que brillant et imperméabilisation. Il n’a aucune fonction nutritive.  

Laissez sécher 5 à 10 min, puis lustrez avec une brosse à lustrer d’un geste rapide et léger.

Lustrer

 
 

Résultat

 

Cirage complet du soulier en cuir